"Lire c'est rêver les yeux ouverts" Quand une poupée d'artiste rencontre de très anciens jouets.
Pour cette partie, j'ai eu envie de développer l'idée de la rêverie grâce à la lecture. D'où la phrase lire c'est rêver les yeux ouverts de Kerry Reichs.
Je suis partie sur l'idée d'une petite fée, une sorte de marchand de sable féerique qui vient souffler des rêves dans l'esprit de cette petite fille, matérialisée par cette poupée ancienne. Cette petite fille s'est lovée dans les bras de son gros nounours. Elle est en train de lire le petit prince de St Exupery et à la lecture du livre elle s'imagine emportée par les oiseaux comme le petit prince. Les 2 demi sphères figurent le rêve. Ceux sont des bulles comme en bande dessinée mais matérialisées en 3D.
J'ai utilisé cette fois ci des couleurs de roses tendres et poudrés. C'est le pendant très fillette de mon tableau "Jacques et le haricot magique" qui était plutôt adressé aux petits garçons. J'ai voulu une petite scène fermée, une sorte de nuage entre 2 mondes, celui de sa chambre ( matérialisée par la tapisserie rose à pois) et celui de son imaginaire représenté par les plumes et la ouatine. Les plumes, comme celles que l'on trouve dans les oreilles, ou pourquoi pas les plumes des oiseaux qui permettent à cette petite fille de s'évader au sens propre comme au figuré.
J'ai fait quelques références comme des petits trésors cachés un peu partout, des petits cadeaux pour les visiteurs attentifs. Donc cette référence à St Exupery, ensuite ces petites sphères remplies de boutons de nacre et ailées me font penser au vif d'or de Harry Potter, et puis il y a aussi cet attrape-rêves ou l'on découvre si l'on s'approche des visages blancs endormis, c'est une référence à la Noosphere de Bernard Werber dont je suis particulièrement fan, et qui je trouve, avait particulièrement sa place dans cette mise en scène.

IMG_7406