14 décembre 2014

Marquise Lucie de la neige feutrée

Mes poupées évoluent vers une nouvelle direction. Plutôt que banale lampe, je préfère plutôt la qualifier de poupée lumineuse, car mon travail a été essentiellement dirigé vers la prise  en compte de la lumière.

La lumière n'est pas simplement accessoire, elle est le sujet autour duquel j'ai conçu ma poupée. Forme de la robe, dentelle etc tout est là pour mettre en scène la lumière.

Tout naturellement elle se prénomme Lucie, car éthymologiqement Lucie est un prénom venant du latin lux, lucis, désignant la lumière.

J'avais envie de douceur, de lumière, de blanc pour cette 27ème poupée. Le blanc est une couleur que j'affectionne, et mêlé à ce travail de la lumière, cette poupée est une de mes créations favorites avec Marquise Blanche de la Meringue.

En cette période hivernale, de froid, de givre et bientôt de neige, elle trône dans mon salon, apportant à toute ma famille sérénité et chaleur.

IMG_2148

IMG_2144

IMG_2141

IMG_2140

IMG_2092

Retrouvez d'autres photos de Lucie, et mon actu en direct sur ma page facebook, clic clic ici...

 

IMG_2157

 

 

 


10 janvier 2014

Il était une fois... Blanche

Il était une fois, une petite poupée tout de blanc vêtue, qui naquit un beau jour d'été 2013.
Ses yeux gris bleuté de noir étaient ombrés, de sa peau claire naissait un petit bouton de rose délicat, et de ses lèvres se dessinait un léger sourire exquis... Blanche fût son prénom.
Une très gentille dame tomba en amour de cette petite poupée, et décida de la prendre sous son aile.
Blanche dut alors prendre son envol et partir pour un trop long voyage. Dans une petite boite sombre et sans moelleux elle prit la route vers sa nouvelle demeure....
Hélas, le voyage fut chaotique, elle y perdit la tête et son bras fut rompu...
Quelle ne fut pas la tristesse de sa nouvelle maman à l'ouverture de la boîte devenu son petit cercueil de carton.
Aussitôt, la décision fut prise, Blanche ne resterait que pour quelques jours au paradis des poupées déchues.
Elle fit alors un nouveau un voyage, lovée dans un édredon de coton.
Puis le carton s'ouvrit à nouveau.
Blanche redécouvrit alors le visage de sa maman créatrice. Son regard se plongea dans le sien. "Je ne peux pas te laisser comme ça une minute de plus" entendit Blanche.
Aussitôt, elle se trouva dans l'atelier de sa maman. Blanche connaissait parfaitement cet atelier, chaque recoin, le pot à pinceaux ou l'armoire blanche, et là, la boite de pastels tendres...
Précautionneusement, sa créatrice lui remis le bras, puis la tête en état. Elle répara son éventail et lui offrit la plus belle des récompenses... un ami inséparable pour la vie. Un petit agneau, que Blanche vit naître d'une boule de laine blanche.

IMG_8039

IMG_8043

IMG_8041